Et si on demandait aux sondés, non plus s’ils ont une opinion, mais s’ils sont intéressés par la question ?

Mais que se passerait-il si les sondés se voyaient interrogés sur leur intérêt par rapport à certaines questions posées ? Les chiffres seraient sans doute différents des actuels NSP ou indécis…

L’exemple d’un « sondage » réalisé par Yahoo
 
Éric Zemmour et Éric Naulleau arrivent bientôt sur M6. Qu’en pensez-vous ?

Quelle bonne nouvelle ! (22920)
  34%
Quelle mauvaise idée ! (15849)
  24%
J’attends pour voir (7416)
  11%
Ça ne m’intéresse pas (20329)
  31%

 
 

Le doute est-il un échec de la raison ?

En première analyse, on parle d’échec lorsqu’un but est poursuivi mais manqué, non atteint, pour quelque raison que ce soit. Parmi les buts de la raison, on peut évoquer la distinction du vrai et du faux, les jugements corrects, l’établissements de liens entre les raisonnements, la compréhension, la connaissance, etc. Dès, lors, le doute serait un échec dans la poursuite de ces buts. Arrivant à douter, l’homme raterait la connaissance, il manquerait l’accès aux raisonnements droits et assurés.

Lire la suite

Aujourd’hui : Le Doute N’est Plus Permis

Que vous ayez accompli des choses que vous jugez significatives ou non n’est pas à l’ordre du jour (…) Que le monde ne vous croit pas capable de faire ceci ou cela n’est pas vraiment important. Le monde à cru beaucoup de choses au cours des âges, certaines étaient vraies et d’autres étaient de parfaites conneries. En revanche ce qui est dramatique c’est quand vous commencez à vous regarder vous-même au travers du miroir déformant du monde.

Lire la suite

Les indécis éternels oubliés de la Sofres

Une malhonneteté intellectuelle

Intérêt pour la campagne, participation au vote et par conséquent taux prévisibles d’abstention… Il n’y aurait rien à redire au sondage réalisé par TNS Sofres sur les intentions de vote aux présidentielles si les indécis n’étaient pas, une fois de plus, les grands oubliés de ce type d’enquête. 

Vous hésitez encore sur l’identité du candidat pour lequel vous voterez à la prochaine présidentielle ? Dites-vous bien que, pour la Sofres, vous n’existez pas. Dans son dernier sondage réalisé sur les intentions de vote aux présidentielles, l’institut dénombre bien des « sans opinion » mais uniquement sur la question de l’intérêt (1% ne s’estime pas en mesure de dire s’il s’intéresse à la campagne) et de la participation éventuelle au scrutin (6% des personnes interrogées ne savent pas si elles s’abstiendront ou non d’aller voter).

Lire la suite

Doute et opinion

Impossible de douter sans opinion ?

(…) L’ancien rédacteur en chef du Washington Post Len Donwnie se voulait l’archétype de l’homme sans opinion. Il était connu pour refuser de voter, pensant que cela l’immunisait contre les opinions et la manière dont elles corrompaient son journalisme. Cet héritage est ce qui a conduit à l’éviction de Weigel du Washington Post.

Lire la suite

De l’intérêt (ou non) d’exprimer son absence d’opinion (2)

Une démonstration paradoxale. Un exemple intéressant

Tout le monde a le droit d’avoir ses opinions et personne n’est obligé de partager les opinions des autres. Mais est-ce bien utile de partager ses opinions quand justement … on n’a pas d’opinion ?

Voilà une introduction mystérieuse qui part pourtant d’un constat assez simple : j’écoute par un beau samedi matin d’automne RTL. Rien de bien original en soi. Le présentateur de la tranche info pose, comme chaque jour, une question en rapport avec l’actualité. Celle de ce 19 novembre concerne les déclarations de l’ancien tennisman Yannick Noah et du dopage dans le monde sportif espagnol.

Lire la suite

Et si on ajoutait une option : « La question me semble mal formulée » ?

Une interrogation intéressante

L’indétermination est l’ennemie de la science. L’indétermination est l’ennemie de la démocratie. Sans avis, sans opinion, ni… ni…, abstention : où est le problème ? Recrudescence de l’indécision ? Abrutissement généralisé ? D’accord, mais jusqu’où ? 

D’accord : Vote blanc = conscience pure. Les mains propres, quoi. D’accord: le peuple est imbécile. C’est parmi les pays les plus riches et les mieux instruits qu’on vote le moins, et qu’on tient le plus compte des sondages, et le moins compte des réserves. Et ça ne pose pas problème ?

Lire la suite

De l’intérêt (ou non) d’exprimer son absence d’opinion (1)

Un échange intéressant

Etant un partisan du comptage des votes nuls ou blancs lors d’une élection, je me demande s’il ne serait pas possible de donner automatiquement la possibilité de répondre « sans opinion », quand quelqu’un crée un sondage.

Je vois 2 manières pour le faire.

– Quand on crée un sondage, la « case – sans opinion » est automatiquement proposée dans les possibilités de réponse.

– Si quelqu’un clique sur le bouton « voter » sans avoir coché de réponse, celle-ci sera prise en compte comme étant « sans opinion ». – Bloodyfingers

Lire la suite

L’absence d’avis tranché est-elle une absence d’opinion ?

Autrement dit : une opinion est-elle un avis tranché ?

(…) Les sondages présupposent, par essence, que tout le monde a une opinion sur tout et que tous les avis se valent; voilà une forme moderne de la flaterie! Serions-nous sencés être capables d’avoir un avis éclairé sur tout? Sur les avantages ou les inconvénients de l’euro comme sur l’avenir de la principauté de Monco?

Lire la suite